PUBLICATIONS RECENTES  

Bulletin dePerspectives Ukrainiennes

Janvier 2011

 

Dernier bulletin

UKL 451 - 29 septembre 2010

Publications & dossiers de recherche


LIVRES

 

Оповідач і філософ. Вальтер Беньямін та його час

Володимир Єрмоленко

Київ, Критика, 2011


Книжку історика філософії, есеїста і перекладача Володимира Єрмоленка присвячено творчості Вальтера Беньяміна (1892–1940) – одного з найупливовіших філософів ХХ століття. В центрі авторової уваги – засадничі топоси Беньямінового мислення, зокрема образи оповідача, фланера та колекціонера, теми міського простору та його трансформацій, феномени пам'яті й апокаліптичного очікування, поняття аури та аналогії. Водночас життя та ідеї Беньяміна постають як певна призма, що крізь неї дослідник намагається робити «фотознімки» епохи, насамперед німецької та французької гуманістики, літератури та мистецтва, загалом інтелектуального побуту 1920-х –1930-х років. Поруч із Беньяміном на цих «фотознімках» з'являються інші чільні постаті тієї доби, як-от Фройд і Пруст, Бретон і Араґон, Гайдеґер і Арендт, Лукач і Адорно, Гофмансталь і Краус, Бльох і Кракауер, Шолєм і Деблін, що їх усіх пов'язує між собою головна тема книжки: драматичне та парадоксальне переплетення сучасности й архаїки в інтелектуальній атмосфері першої половини XX століття та зумовлений цим феномен «антимодерного модерну». Книжку щедро ілюстровано портретами згадуваних осіб і світлинами паризького фотографа Ежена Атже, що правлять за свого роду візуальний код Беньямінової філософії.


 

 

 

Babi Yar

Anatole Kouznetsov, Robert Laffont,

2011


Paru en 1970, le premier grand livre-témoignage sur le massacre de Babi Yar en 1941 est publié aujourd'hui dans une version revue et corrigée par Annie Epelboin. La nouvelle version met notamment en évidence les parties des livres censurés par le pouvoir soviétique. Présentation de l'éditeur: Anatole Kouznetsov avait 12 ans lorsque l'armée allemande occupa Kiev en 1941. Il habitait un faubourg situé à proximité du ravin de Babi Yar, lieu sinistrement célèbre, ou des dizaines de milliers de personnes ont été massacrées par les nazis, dont une grande majorité de Juifs. Lorsqu'il put s'aventurer dans le ravin ou avaient eu lieu les fusillades, il ne trouva que des cendres et se jura de témoigner un jour de ce qu'il avait vu. Il consigna aussitôt dans un cahier d'écolier les souvenirs de ces années atroces et, durant vingt ans, l'augmenta de ses réflexions personnelles, en marge de l'histoire officielle qui taisait la vérité des massacres et des drames qui les ont précédés ou suivis, après la fin de la guerre. Il y intégra des documents authentiques et des témoignages recueillis auprès des survivants, mena son enquête et composa un " roman-document " ou s'entremêlent le fait historique, l'autobiographie et la méditation sur les dictatures du XXe siècle, sur la souffrance que l'homme est capable d'infliger à l'homme. Lorsqu'il fit publier son roman en 1966, il fut accablé de constater que la censure l'avait réduit d'un quart, supprimant tout ce qui donnait un éclairage authentique sur les évènements. Cette version amputée et conformiste fut aussitôt traduite à l'étranger, en France notamment, mais Kouznetsov, décidé à publier un jour son roman dans son intégrité, continua d'y travailler et " choisit la liberté" en 1969, emportant sur lui à Londres les microfilms du manuscrit. Cette version a été publiée en 1970 en France, mais sans que son importance révélatrice soit perçue du public français. Elle est republiée aujourd'hui, dans une version revue et corrigée, qui met à nu l'action de la censure et les raisons qui ont mené les autorités soviétiques à opérer ce déni de l'Histoire.

 


 

Хранитель спогадів. Кривавими слідами Голокосту

Патрік Дебуа

Дух і Літера, 2011


L'ouvrage du père Patrick Desbois, Porteur de mémoires (Michel Lafon, 2007; réed. Flammarion, 2009) a été traduit en Ukrainien en 2011. «Хранителями спогадів» у давнину називали тих, хто зберігає й передає нащадкам родинні історії – пам'ять про рід, а отже, й про них самих. Тож не випадково родинна й особиста історії отця Патріка Дебуа, одного з таких «хранителів спогадів», розгортаються на тлі спогадів українських селян про масові вбивства євреїв у роки німецької окупації і тим самим стають часткою спільної павутини культурної, національної й загальнолюдської пам'яті про Голокост.


 


Commémorer les victimes en Europe: XVIe-XXIe siècles

David El Kenz et François-Xavier Nérard (dir.)

Le Champ Vallon, 2011


Les héros d'hier ont cédé la place aux victimes d'aujourd'hui. La mémoire collective, hier uniquement dédiée aux vainqueurs, fait désormais une ample place aux vaincus. Des monuments leur rendent hommage, des cérémonies officielles, mais aussi de simples gestes privés rappellent leur mémoire. Ce qui peut sembler banal témoigne en fait d'un changement radical de vision du monde. Ce livre rassemble les meilleurs spécialistes pour étudier les manifestations de cette pratique à travers l'Europe : de l'Irlande à la Russie, de la Finlande à l'Espagne. Il tente aussi de comprendre les origines de cette pratique en réfléchissant sur un temps long. Des charniers de la Saint-Barthélemy à ceux de la Seconde Guerre mondiale, comment s'incarne donc cette mémoire victimaire, celle du sang des vaincus ? A noter : le chapitre de Sophie Lambroschini consacré à la grande famine en Ukraine et celui de Iouri Shapoval sur la mémoire du massacre des Juifs à Baby Yar.


 


Cacophonies d'empire - Le gouvernement des langues dans l'Empire russe et l'Union soviétique

Dominique AREL, Juliette CADIOT, Larissa ZAKHAROVA

2010


Les bâtisseurs de l'Empire de Russie, puis de l'URSS, durent apprendre à gouverner une population multiethnique parlant plus d'une centaine de langues. Progressivement cette cacophonie fut transformée selon des modalités combinant quête d'assimilation et respect de la diversité linguistique. En se penchant sur l'histoire des régulations linguistiques clans l'ancien espace dominé par la langue russe, cet ouvrage s'intéresse à la construction des Etats russes et soviétiques, mais aussi aux héritages de cette histoire dans les Etats issus de l'éclatement de ces empires. Ce livre souligne l'importance des réflexions et tentatives intellectuelles, scientifiques et politiques en provenance de cette partie du monde, expérience qui a permis l'alphabétisation de masse et la transformation par l'introduction de l'écrit d'une population plurilingue. Des projets souvent radicaux, autant utopiques que modernisateurs, furent portés par des nombreuses élites : " nationalistes " et bolcheviks firent de la langue un outil de transformation sociale et politique essentiel à leurs projets de réformes des sociétés. Exploitant des archives inédites, cet ouvrage explore les formes d'intervention sur les langues en tant que processus complexes d'interactions entre l'état, les savants et les sociétés.

 


 

 


Sur les traces du Yiddishland : un pays sans frontières

Alain GUILLEMOLLES

2010

On l'appelait le Yiddishland. Au centre de l'Europe, à cheval sur la Pologne, la Lituanie, l'Ukraine, la Roumanie et la Hongrie, ce continent n'ayant ni centre ni vrais contours était peuplé de plus de onze millions de juifs. Avant la Seconde Guerre mondiale, ils formaient des minorités importantes et bien établies. Puis ce continent a disparu, comme l'Atlantide. Aujourd'hui, que reste-t-il de communautés juives dans ces pays ? Comment y conserve-t-on le souvenir de leur présence ? Quel regard porte-t-on sur leur disparition ? Si des résidus d'antisémitisme subsistent, on ressent aussi de la nostalgie, de la curiosité, et même une certaine idéalisation de ce passé. Ce livre est le récit d'un voyage sur les routes du Yiddishland d'aujourd'hui, à la recherche de ce qu'il en reste et de ceux qui tentent de le faire renaître, ou, tout au moins, d'en perpétuer la mémoire


 

 

 

La vie intellectuelle et littéraire en Ukraine au siècle des Lumières

Tatiana SIROTCHOUK

2010

Contribution à un panorama européen des Lumières, la présente étude se propose de définir l’apport et la place de l’Ukraine dans ce mouvement intellectuel.
Après avoir évoqué le contexte politique et culturel à l’Est de l’Europe, l’ouvrage s’attache à dessiner l’image de l’Ukraine du XVIIIe siècle en interrogeant des écrits littéraires, des mémoires, des correspondances des auteurs français et européens ainsi que certains documents d’archives, pour déterminer l’intérêt et l’importance que réservent à ce pays les tenants des Lumières et pour démontrer la diversité de leur réflexion.
L’accent est surtout mis sur l’adhésion de l’Ukraine, par la réflexion théorique, par l’action et par l’écriture, aux grandes valeurs des Lumières, parmi lesquelles le progrès de la raison, la diffusion du savoir, le combat pour la liberté. Cette multitude d’approches est assurée par l’Académie Mohyla de Kiev, un milieu éclairé qui a joué le rôle principal dans l’effervescence intellectuelle d’une Ukraine ouverte sur l’Europe.
On trouve au sein de cette institution une pléiade d’hommes érudits qui travaillent à la création intellectuelle et une nébuleuse d’auteurs, dont G Skovoroda. Ce dernier, en offrant une philosophie fondée sur l’interprétation personnelle et originale des grandes questions de l’époque, incarne par excellence le grand homme du siècle ukrainien, comme l’ont fait en France, chacun à leur tour, Fontenelle, Voltaire ou Diderot.

 



COLLECTION PRESENCE UKRAINIENNE CHEZ L’HARMATTAN

Tous les ouvrages de la collection dirigée par Iaroslav Lebedynsky et Iryna Dmytrychyn


LA "CONSTITUTION" UKRAINIENNE DE 1710
La pensée politique des élites cosaques d'Ukraine

Iaroslav LEBEDYNSKY


BOGDAN CHMIELNICKI

Fac-similé de l'édition originale (1865)

Prosper MERIMEE

DE LA PETITE RUSSIE À L'UKRAINE

Mykola RIABTCHOUK Préface d'Alain Besançon


DESCRIPTION D'UKRANIE
Guillaume LE VASSEUR DE BEAUPLAN

Introduction et notes de
Iaroslav LEBEDYSKY

GRÉGOIRE ORLYK
Un cosaque ukrainien au service de Louis XV

Iryna DMYTRYCHYN


L'ILIADE ZAPOROGUE
Taras Boulba et ses fils
Scénario

Victor GRES
Préface de Lubomir Hosejko

MAROUSSIA


Texte inédit de Marko VOVTCHOK et fac-similé de P. J. STAHL
Présentés par Iryna DMYTRYCHYN

LE PRINCE IGOR


L'épopée controversée du désastre de 1185

dans les steppes d'Ukraine

Iaroslav LEBEDYNSKY



RACONTE LA VIE HEUREUSE...


Souvenirs d'une survivante de la Grande Famine en Ukraine
Anastassia LYSSYVETS

Traduction: Irina DMYTRYCHYN Préface de

Jean-Louis PANNE
Post-face de Mykola RIABTCHOUK


SCYTHES, SARMATES ET SLAVES
L'influence des anciens nomades iranophones sur les Slaves

Iaroslav LEBEDYNSKY

SKOROPADSKY ET L'ÉDIFICATION DE L'ETAT UKRAINIEN (1918)

Iaroslav LEBEDYNSKY

UKRAINE
Une histoire en questions

Iaroslav LEBEDYNSKY


L'UKRAINE VUE PAR LES ÉCRIVAINS UKRAINIENS
De la fin du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle

Choix de textes et traduction par Iryna DMYTRYCHYN

VOYAGE EN GLAÇON
Histoires pour les enfants sages du XIXe siècle
Pierre-Jules HETZEL, Marko VOVTCHOK
Présentées par Iryna DMYTRYCHYN et Nicolas PETIT

GRAMMAIRE PRATIQUE DE L'UKRAINIEN
Manuel de niveau moyen
Roksolana MYKHAILYK

Traduit de l'ukrainien par
Iaroslav LEBEDYNSKY